Portrait de Mina DHIFALI, assistante virtuelle engagée

Mis à jour : il y a 2 jours

Découvrez le portrait de Mina DHIFALI, assistante virtuelle (MyFrenchPA) & entrepreneure engagée envers la communauté des assistantes. Elle vient de créer le réseau des assistantes francophones GEMMES.


J'ai réalisé cet interview via podcast il y a quelques mois et je vous propose les moments forts de cette interview pour découvrir une assistante passionnée, passionnante & engagée pour la reconnaissance des assistantes.


🎙Retrouvez l'intégralité de l'interview dans le podcast.



🌈🦄Parle nous un peu de toi Mina, de ton parcours. Raconte-nous comment tu as découvert le métier d'assistant(e) de direction, et ce qui t'a décidé à exercer ce métier ?


Je m'appelle Mina Dhifali, j'ai 40 ans,je suis entrepreneure en tant qu'assistante virtuelle depuis 2017 (MyFrenchPA) et je suis ravie de pouvoir parler du plus beau métier au monde, celui d’assistante ou d’expert administratif.


Au niveau de ma formation, j'ai obtenu un Deug en langues étrangères appliquée anglais et espagnol que j'ai complété avec une maitrise en communication des entreprises parce que j'étais très intéressée par l'écrit. J'ai travaillé en tant qu'assistante de communication, attachée de presse junior, jusqu'à ce que j'atteigne le graal à 25 ans avec un poste chez Publicis. Il s'agissait d'un poste de chargée de relations presse et relations publique & office manager. Cela a été une belle expérience mais ce n'était pas un métier pour moi, je n'étais pas assez combative, je n'ai pas cette âme de commerciale pour vendre des campagnes de communication. Du coup j'ai fait un bilan de compétences à 26 ans et il est apparu que j'étais parfaite pour des postes d'assistanat de direction de haut niveau.


Suite à ce bilan, j'ai obtenu un poste pour une maison de disques chez IMA records. Dans un premier temps j'ai été l'assistante sur une courte période du directeur commercial puis dans un second temps de la présidente. Cela a été une merveilleuse expérience et c'est à partir de ce moment-là que je me suis rendu compte que ce métier n'était pas qu'un métier mais qu'à titre personnel c'était aussi une vocation. Cela représentait toutes les valeurs que je partage et qui me définisse telles que le service, accompagner des gens passionnés dans leur quotidien aussi bien personnel que professionnel et puis surtout je mettais à l'œuvre mes compétences qu'elles soient linguistiques puisque je travaille principalement en anglais ou mes compétences d'écriture, de rédaction, de créativité et d'organisation.


🌈🦄Tu viens de nous évoquer ton 'chemin de vie professionnel' mais peux-tu nous dire quel a été ton déclic entrepreneurial, ce qui t'a poussé a devenir une entrepreneure en tant qu'assistante virtuelle ?


C'est tout simplement ma vie personnelle qui m'a ramené vers ce cheminement de l'entreprenariat. J'ai vécu un évènement personnel très dur il y a 4 ans. Cet évènement m'a rappelé à l'ordre sur qui je suis ce que je veux. Je ne dirais pas que j'ai vécu une crise existentielle mais quand on est confronté à des évènements très difficile cela nous pousse à redéfinir notre quotidien et nos envies profondes...


Et surtout je me suis retrouvée en arrêt de travail du jour au lendemain et je me suis ennuyée profondément ça été terrible. J'ai voulu aider une amie qui était entrepreneure qui venait de se mettre à son compte dans un autre secteur et elle était complètement débordée avec l'organisation de son entreprise et la gestion de ses clients. Je lui ai donc donner un coup de main de façon bénévole tout en étant en arrêt de travail. Et je me suis retrouvée avec une nouvelle routine et un nouvel environnement de travail. Mon amie entrepreneure travaillait dans un espace de coworking sur Paris, j'ai rencontré son équipe et ses coworkers. Au bout de quelques mois les autres entrepreneurs de l'espace de coworking m'ont demandé si je pouvais leur donner un coup de main ?


🌱 Et mon amie entrepreneure commençait à planter les graines de l'entreprenariat dans mon esprit en me disant c'est exactement ce qu'il me faut !


Moi je regardais ça de façon complètement hébétée je me disais mais de quoi me parle-t-on ?
Je suis maman célibataire, divorcée avec une petite fille de 5 ans je n'ai certainement pas envie de me lancer dans quelque chose où l'insécurité financière est permanente j'ai besoin au contraire de sécurité et j'étais à un poste ou je gagnais très bien ma vie avec des très bon avantages cela ne me traversait même pas l'esprit. En plus je n’étais pas au mieux de ma forme, clairement ce n'était pas le bon timing !

Le déclic entrepreneurial n'a pas été immédiat, mais au bout de plusieurs mois d'accompagnement de mon amie au sein de sa société avec le quotidien je me suis rendu compte que c'était possible. Je me suis découverte entrepreneure capable de gérer une nouvelle organisation quotidienne personnelle et de proposer une vraie solution professionnelle.


Lorsque mon arrêt de travail s'est terminé et que j'ai repris mon poste j'ai été très transparente avec mon manager et je lui ai dit que j'avais besoin de me désengager au niveau professionnel. Pas que je lui reprochais quoi que ce soit d'un point de vue personnel ou professionnel le concernant mais que j'avais besoin de temps pour guérir aussi bien mentalement que physiquement. Et d'autre part j'avais besoin de temps pour penser à ce projet et voir si c'était viable. Il m'a fallu plus ou moins 12-18 mois pour mettre en place mon business MyFrenchPA.


🌈🦄Au-delà de MyFrenchPa, peux-tu nous parler de ton engagement auprès de la communauté des assistantes ?


C'est vrai qu'on me le dit souvent que je suis engagée que je suis une ambassadrice après le titre est quelque chose de très subjectif de très personnel. Je suis passionnée par ce que je fais et je suis passionnée par mon métier.


Nous ne sommes pas que des assistants et des assistantes nous sommes des experts et je pense qu'aujourd'hui ce qu'il manque cruellement à cette profession c'est la définition de l'expertise. C'est très rare aujourd'hui de tomber sur une assistante et de pouvoir échanger sur son expertise car elle-même n'est pas capable de nommer son expertise.

Tant que cette prise de conscience n'est pas faite dans cette profession la profession n'existe pas. Et si la profession n'existe pas, l'industrie n'existe pas. Chez les anglophones l'industrie est puissante et quand je parle d'industrie je parle de l'industrie de l'assistanat parce que nous sommes une industrie.


C'est dans la réunion, dans le partage dans l'échange et dans la définition de l'expertise que chacun et chacune va pouvoir commencer de parler d'une même voix et à faire bouger les choses et à évoluer. Il y a beaucoup de belles initiatives de réseau d'assistantes qui se monte dans des entreprises, ça commence à bouger. On a une fédération France qui fait énormément de choses pour le métier (FFMAS) il existe également des associations anglophones comme IMA (International management assistant) dont je suis membre.


On nous prédit souvent que l'intelligence artificielle ou la révolution digitale vont faire disparaître nos métiers. Ce sont des mensonges...Je pense qu'au contraire l'intelligence artificielle va nous accompagner au quotidien va nous faciliter et nous enlever toutes ces tâches répétitives administratives ennuyantes.



Nous sommes le liant des équipes & des directions, les liens de la culture d'entreprise et notre avenir va être surprenant et radieux !




🌈🦄 Pour en savoir + sur Mina DHIFALI, MyFrenchPA vous pouvez :


🎙 écouter l'intégrale de l'interview podcast : https://soundcloud.com/the-office-unicorn/interview-de-mina-dhifali-assistante-virtuelle-entrepreneuse-the-office-unicorn


💎 consulter son site web : https://myfrenchpa.com/


🚀 lire son manifeste "Un job, un métier, une profession, une industrie" de sa nouvelle communauté d'assistantes francophones GEMMES : https://www.linkedin.com/pulse/un-job-métier-une-profession-industrie-mina-dhifali/


🔮 rejoindre sa communauté d'assistantes engagées via son nouveau groupe d'empowerment des assistantes francophones GEMMES : https://www.linkedin.com/groups/8790657/


🚀 Osez prendre le leadership, rejoignez des communautés métiers, échangez vos bonnes pratiques, mettez en place votre réseau d'assistante en entreprise...Il est temps d'agir & de fédérer!


💡 Les associations, fédérations et groupe LinkedIn


🎯 FFMAS (Fédération Française des métiers de l'assistanat): https://www.ffmas.com/


IMA (International Management Assistant) pour les assistantes bilingues : https://www.ima-network.org/


🌈🦄The Office Unicorn groupe LinkedIn : https://www.linkedin.com/groups/8830367/


💎D'autre sources d'inspiration :


L'empowermenent des assistantes un tabou ? https://www.theofficeunicorn.com/post/l-empowerment-des-assistantes-un-tabou


Créer un réseau d'assistantes les facteurs clés de succès https://www.theofficeunicorn.com/post/facteurs-clés-de-succès-pour-la-mise-en-place-d-un-réseau-d-assistantes


Comment organiser et fédérer votre réseau d'assistante ?

https://www.theofficeunicorn.com/post/comment-organiser-fédérer-votre-réseau-d-assistante


🌈La magie c'est vous n'hésitez pas a partager cet article s'il vous a plu 💘ou le commenter 👇

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now